Le brown snake, un serpent dangereux de Tasmanie
Guide & Conseils

Quelles sont les espèces dont il vaut mieux se méfier en Tasmanie ?

À une heure de vol de Melbourne, la Tasmanie a tout à offrir aux amoureux de la nature. Mais même dans ce lieu paradisiaque, il convient de faire attention à certaines espèces. C’est justement l’objet de ce billet, tenu par un passionné de voyage séduit par cette belle île de l’Australie.

Les araignées Sydney Funnel Web et Red Back

Avis aux arachnophobes ! Les araignées font partie des espèces dont il faut se méfier sur la belle île de Tasmanie. Il faut d’abord préciser que ces bestioles au nom souvent charmant ne sont pas des insectes. Ils appartiennent à la famille des arachnides. Mais qu’importe, les araignées suscitent toujours de la crainte pour nombreux d’entre nous.

La méfiance vis-à-vis de cette espèce peut s’accroître lorsqu’on se renseigne sur le danger de la faune australienne. Alors si vous séjournez en Tasmanie, j’attire votre attention sur deux espèces d’araignées.

La première est le Sydney Funnel Web qui est connu pour son venin très toxique qu’il injecte en grande quantité. De plus, celui-ci possède de très grands crocs malgré sa petite taille. Sa morsure peut être mortelle dans certains cas. Heureusement, l’utilisation d’anti-venins en guise de traitement permet de remédier à ce souci.

La seconde espèce menaçante sur l’île est l’araignée Red Back. Celle-ci est plus connue sous le nom de veuve noire à dos rouge. Souvent confondue avec le Steatoda grossa, elle a tendance à se cacher dans les endroits secs et sombres. Son venin affecte le système nerveux et la morsure la plus dangereuse provient de la femelle Red back.

Les méduses de Tasmanie

Ces créatures sont particulièrement présentes dans la partie nord et sont de l’Australie. Comme vous le soupçonnez, la belle île de Tasmanie est aussi un refuge pour ces masses visqueuses. Certaines sont très grosses, avec un diamètre dépassant parfois le 1 mètre. Elles font l’objet de fascination lorsque ces cnidaires viennent échouer sur la plage.

Dans la catégorie des méduses mortelles en Tasmanie, on retient d’abord l’Irukandji. Cette espèce est particulièrement agressive pendant la saison humide. Sa piqûre provoque le syndrome d’Irukandji qui, sans assistance médicale rapide, peut entraîner un arrêt cardiaque.

L’autre espèce mortelle est la méduse boite, également connue sous le nom anglais de Box Jellyfish. C’est un véritable fléau pour les baigneurs. Les toxines de son venin sont très dangereuses pour le système nerveux. Elles attaquent également le cœur.

Les fameux Brown Snake

Les Brown snake font partie des espèces de serpents redoutées sur le territoire australien. Le Gwardar et le Pseudonaja Textilis sont les plus connus de cette catégorie. Le second occupe même la seconde place parmi les serpents les plus venimeux au monde. On lui attribue chaque année de nombreux cas d’envenimation dans le pays.

Alors, faites très attention lors de vos sorties en sentiers battus en Tasmanie. Cet animal est assez difficile à identifier avec sa couleur sombre. Les motifs peuvent d’ailleurs varier d’un individu à un autre, allant du brun pâle au brun foncé. De plus, son apparence peut être impressionnante à première vue, car un adulte peut atteindre 2 m.

Autre fait à retenir, le brown snake est diurne. Cela signifie qu’il aime se promener en plein jour. Malheureusement, ce serpent peut se montrer agressif lorsqu’il se sent menacé. Malgré cela, ne vous fiez pas aux rumeurs, car cette espèce n’attaque pas les humains sans raison. Elle ne va jamais vous mordre sauf si elle ressent une réaction négative émanant de vous.

À mon point de vue, voilà quelques-unes des espèces à redouter lors des voyages en Tasmanie. Mon objectif est d’inciter les visiteurs à la prudence face à ces créatures qui pourront gâcher le séjour. Bien sûr, une intervention rapide peut aider en cas d’incident, mais un homme averti en vaut deux.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.